7 inventeurs tués par leurs inventions

Marie Curie

Marie Curie était une physicienne et chimiste célèbre pour son travail sur la radioactivité ; Cependant, elle a également découvert le polonium et le radium. Elle a reçu deux prix Nobel – l’un en physique qu’elle a remporté conjointement avec son mari et Henri Becquerel, et un autre en chimie – elle a été la première personne à remporter deux prix Nobel. Elle est toujours l’une des seules quatre personnes (avec Linus Pauling, John Bardeen et Frederick Sanger) à avoir accompli cet exploit. Marie Curie était chargé d’établir la théorie de la radioactivité, mais malheureusement elle a aussi inconsciemment découvert l’effet mortel que de la radioactivité peut avoir sur la santé ; elle est morte le 4 Juillet 1934, d’anémie aplasique provoquée par l’exposition aux rayonnements.

Ironie tragique…

La vie d’un inventeur n’est pas tous les jours facile, il ne suffit pas de trouver une bonne idée, il faut la protéger, trouver un moyen de la réaliser, de la tester, de la produire… Et toutes ces étapes ne sont pas exemptes de risques, parfois le résultat n’est pas à la hauteur des espérances comme la poupée qui parle d’Isaac Newton, mais il arrive aussi que ces découvertes soient une véritable aubaine pour l’humanité et d’autres fois, les inventions emportent leurs créateurs avec tout leurs secrets. A la rédaction nous avons compilé 7 histoires tristes mais fascinantes de sept inventeurs qui sont morts avec leurs inventions. Que leurs histoires servent de leçons pour ceux d’entre nous qui rêvent de grandeur a garder vigilance.

perillos d'athenes

Périllos d’Athènes

De tous les inventeurs de cette liste, ce gars-là est peut-être celui qui méritait le plus de mourir de sa propre invention. Périllos était un artisan du bronze qui a conçu un dispositif appelé le Taureau d’Airain, utilisé pour exécuter douloureusement les criminels. Le Taureau d’Airain était un taureau creux. Les prisonniers y étaient enfermés à l’intérieur et rôtis à mort par un feu allumé sous l’animal. Le dispositif a même été conçu pour canaliser les cris du prisonnier qui brûlait vers le nez du taureau imitant le cri du taureau. Périllos présenta son invention à Phalaris, un seigneur tyran d’Agrigente en Sicile. Après que Périllos ait montré le taureau à Phalaris, l’inventeur a été mis à l’intérieur et un feu a été allumé. L’histoire ne dit pas clairement si Périllos a été retiré avant de mourir, pour être jeté d’une falaise par les hommes de Phalaris, ou s’il est mort dans le taureau. De toute façon, le taureau lui a été fatal.


aerowagon

Valerian Abakovski

Valerian Abakovski était un inventeur russe mort quand son invention, l’Aerowagon, le train à grande vitesse, a déraillé lors d’une une pointe d’essai, tuant Abakovsky et cinq autres personnes. Le Aerowagon avait un moteur d’avion et une hélice et a été conçu pour transporter les fonctionnaires soviétiques à destination et en provenance de Moscou. L’invention d’Abakovsky a bien fonctionné a l’aller, mais s’est écrasé lors de son retour à la capitale. Abakovsky était âgé de seulement 26 ans.

Henry Smolinski

Henry Smolinski

Henry Smolinski était un ingénieur qualifié de Northrop une entreprise automobile de haut vol, cette société était axée sur la mise sur le marché d’une voiture volante. En 1973, la société a construit ses deux premiers prototypes réalisés en fusionnant l’extrémité arrière d’un avion le Cessna Skymaster avec une Ford Pinto. La section de queue a été conçue pour être attachée et détachée de la voiture.

Smolinski était chargé de commencer la production pour le marché de détail de l’année à venir, mais le 11 septembre 1973, lors d’un vol d’essai avec le pilote Harold Blake, un hauban de l’aile s’est détaché de la voiture, et ils furent tués tous les deux. Le National Transportation Safety Board a statué que de mauvaises soudures étaient responsables de l’accident.

reichelt

Franz Reichelt

Franz Reichelt était un inventeur d’origine autrichienne et française, il était tailleur mais passait son temps libre à travailler sur un costume de parachute de vol conçu pour être porté par les pilotes d’avion. Les avions étaient une invention relativement récente quand Reichelt a travaillé sur son projet, où il a volé pour la première fois à Kitty Hawk en 1903, et la mécanique d’extraction du pilote en cas de danger était encore en cours d’élaboration. Les premiers tests de Reichelt ont été réalisés avec des mannequins et étaient assez réussis, il décida donc de tester le costume lui-même, ce qu’il a fait en sautant du niveau inférieur de la Tour Eiffel. La chute de 57 mètres sur le sol gelé l’a tué instantanément.


hunley_0.jpg.638x0_q80_crop-smart

Horace Lawson Hunley

Horace L. Hunley était un avocat et un membre de la législature de l’État de la Louisiane qui avait une passion pour les sous-marins. Il a aidé à la conception et à la construction de trois modèles différents pour la Confédération pendant la guerre civile et a finalement été tué lorsque son troisième modèle à coulé. Son premier sous-marin a été construit en Nouvelle-Orléans et a été volontairement coulé lorsque la ville est tombée sous l’Union en 1862, et son second sous-marin a coulé dans la baie de Mobile, en Alabama. Hunley a financé son troisième sous-marin lui-même, et le 15 octobre 1863, Hunley, avec sept membres d’équipage, est mort lorsque le sous-marin qui portait son nom a coulé dans les eaux au large de Charleston. La Confédération a récupéré le sous-marin et l’a renvoyé avec un nouvel équipage qui a réussi à rester en vie et a également réussi un accomplissement majeur : couler un navire. C’était le premier navire à être coulé par un submersible. Cependant, le Hunley a disparu durant cette première et dernière mission réussie, emportant sa troisième équipe au fond de la mer.

midgley_0.jpg.638x0_q80_crop-smart

Thomas Midgley Jr.

Thomas Midgley Jr. était un chimiste hautement décoré plus connu pour son travail sur l’essence au plomb et au gaz de fréon à effet de serre « sans danger ». Il souffrait d’un empoisonnement au plomb. Il s’est versé de l’essence au plomb méticuleusement sur les mains et en renifla d’un flacon pendant 60 secondes lors d’une conférence de presse pour prouver que le carburant ne comportait pas de danger. On pourrait supposer que Migley soit mort d’empoisonnement au plomb, mais il a  été tué par une autre de ses inventions – un système de corde et de poulie qu’il construisit pour soutenir son corps alors qu’il était dans son lit souffrant de poliomyélite. Il s’est empêtré dans les cordes, et le 2 novembre 1944 il est mort étouffé.

Les internautes ont aussi aimé…







Articles Relatifs…

Commentaires Facebook