Ces scientifiques n’étaient pas pris au sérieux et en avance sur leur temps…

Toutes les découvertes scientifiques n’ont pas été saluées au moment où elles ont été annoncées. De collègues jaloux à l’esprit étroit des institutions, les scientifiques révolutionnaires ont eu à lutter contre toutes sortes de résistance.

3159100000000000

Ignaz Semmelweis et le lavage des mains

En 1847, le Dr Ignaz Semmelweis est parvenu à une conclusion surprenante : Les médecins de l’hôpital de Vienne où il a travaillé passaient des cadavres qu’ils disséquaient aux mères qui donnaient naissance. Semmelweis affirmait qu’il était nécessaire aux médecins de se laver les mains avant de pratiquer, et les taux de mortalité ont chuté de 90 pour cent. Il y avait juste un problème : Semmelweis ne pouvait pas expliquer pourquoi le lavage des mains était essentiel, parce que la théorie des germes n’avait pas encore été découverte. Les médecins se sont sentis insultés car leurs mains étaient considérées comme impures, et Semmelweis a été chassé de l’hôpital puis de Vienne par l’établissement médical. Il a été engagé dans un asile d’aliénés en 1865, où il a été battu par des gardiens et où il mourut.

trou-noir


Subrahmanyan Chandrasekhar et les trous noirs

L’astrophysicien Subrahmanyan Chandrasekhar a déterminé en 1931 qu’il y avait une masse maximale pour la stabilité des étoiles blanches, au delà, elles s’écraseraient sur elles-même ou se transformeraient en une étoile à neutrons ou un trou noir. À l’époque, la théorie de Chandrasekhar a été ignorée par la communauté scientifique, car on pensait que cela était tout à fait impossible. Un collègue plus âgé de Chandrasekhar, Arthur Eddington, se moqua même de sa conclusion. Finalement, l’existence de trous noirs serait confirmée et Chandrasekhar allait gagner le prix Nobel. Sa théorie est maintenant connue comme la limite de Chandrasekhar.

6259100000000000

Robert Goddard et les fusées

Robert Goddard a étudié les fusées durant toute sa carrière ; il a construit et lancé la première fusée à carburant liquide en 1926. Aujourd’hui, il est considéré comme l’homme qui a lancé le monde dans l’ère spatiale. À l’époque, il fut raillé dans la presse et ignoré par les experts militaires des États-Unis. En 1919, il a émis l’hypothèse qu’il serait possible d’envoyer une fusée sur la Lune et les unes des journaux n’ont pas manqué de le ridiculiser. Le New York Times écrivit dans un éditorial, « Bien sûr, il (Robert Goddard) ne semble pas avoir passé l’école secondaire. »

Alors que Goddard fut boudé aux Etats-Unis, des scientifiques allemands ont été attentifs à ses découvertes, et lui ont attribué par inadvertance une aide pour développer la fusée V-2, largement utilisée durant la Seconde Guerre mondiale.

a259100000000000

Alfred Wegener la dérive des continents

En 1912, le météorologue Alfred Wegener a proposé une idée révolutionnaire : Les sept continents du monde étaient autrefois une seule masse terrestre géante, et au cours de millions d’années, ils avaient dérivé jusqu’à leurs emplacements actuels. Cette théorie de la dérive des continents, un terme inventé par Wegener, a été rapidement rejetée par la communauté scientifique, en partie parce que Wegener était incapable d’expliquer pourquoi les continents s’étaient déplacés. Il a fallu attendre les années 1950 que les scientifiques fournisse la raison et Wegener fut confirmé : la tectonique des plaques.

Portrait de Galileo Galilei dit GalilŽe, astronome italien (1564-1642)Peinture de l'Žcole de Sustermans. Galleria Palatina.Firenze ©MP/Leemage

Portrait de Galileo Galilei dit GalilŽée, astronome italien (1564-1642) Peinture de l’Žécole de Sustermans. Galleria Palatina. Firenze ©MP/Leemage

Galilée et l’héliocentrisme

Nicolas Copernic a d’abord proposé l’idée que la terre tournait autour du soleil, et non l’inverse, en 1543. Son travail n’a pas été considéré et fut classé comme hérétique pendant 60 ans, jusqu’à ce que Galilée ait commencé à défendre sa théorie en utilisant les observations faites à partir de son télescope. En 1610, il a observé les lunes de Jupiter, les premiers objets ont été découverts à temps pour être en orbite autour d’un corps céleste autre que la Terre, et a approuvé la théorie de l’héliocentrisme de Copernic. Six ans plus tard, l’Inquisition catholique a déclaré l’héliocentrisme formellement hérétique, et interdisent Galilée d’enseigner ces idées. En 1633, après la publication d’un livre populaire pour se défendre, il a été arrêté, marqué comme hérétique, et placé en résidence surveillée jusqu’à sa mort neuf ans plus tard.


6159100000000000

Stanley Prusiner et le prion

Les scientifiques pensaient que seuls les bactéries, les virus, les champignons et les parasites pouvaient transmettre la maladie jusqu’à ce neurologue Stanley Prusiner ait identifié le prion, une protéine infectieuse. Pourtant même après la découverte de Prusiner, la classe scientifique n’adhérait pas. Ils ne pensaient pas qu’une protéine, qui ne possède pas le matériel génétique, pouvait propager la maladie. Aujourd’hui, nous savons que les maladies comme la maladie de la vache folle et la maladie de Creutzfeldt-Jakob sont causées par des prions. Prusiner a remporté le prix Nobel de médecine en 1997 pour sa découverte.

b159100000000000

 

Robin Warren et Barry Marshall et les ulcères de l’estomac

Pendant des décennies, tout le monde pensait que les ulcères d’estomac étaient causés par le stress et la mauvaise alimentation. Robin Warren et Barry Marshall, deux médecins d’Australie, ont découvert qu’un type de bactérie était responsable de nombreux cas d’ulcères. D’abord, ils ont été ignorés, parce que personne ne pensait que les bactéries pourraient vivre aux côtés du puissant acide dans l’estomac. Barry Marshall a ingéré effectivement les bactéries pour voir s’il pouvait se donner un ulcère à l’estomac, ce qui se passa, et la prise d’antibiotiques le guérit. Après plus d’une décennie de travail sur les franges de la communauté scientifique, Warren et Marshall ont été acceptés plus tard à l’Institut national de la santé qui a déclaré que les bactéries bien ont causé des ulcères. Les deux médecins ont reçu le prix Nobel pour leurs travaux en 2005.

1259100000000000

Ludwig Boltzmann Et l’existence des atomes

Ludwig Boltzmann a essayé de convaincre le monde que les atomes et les molécules existaient. Il a échoué. Le physicien autrichien basait ses théories sur la façon dont se comportent les gaz sur l’existence des atomes, mais dans les années 1880 et 90, la communauté scientifique fut très divisée. Boltzmann était bipolaire et se suicida en 1906, deux ans seulement avant Jean Perrin qui a confirmé la nature atomique de la matière.

Il y en a certainement beaucoup d’autre, comme Tesla par exemple, n’hésite pas à commenter en bas de page pour ajouter les vôtres…

Les internautes ont aussi aimé…







Articles Relatifs…

Commentaires Facebook