Et si une comète massive s’écrasait sur le soleil ?

La plupart des comètes qui frôlent le soleil finissent leur vie sur un gémissement poussiéreux. Mais selon de nouveaux calculs, une assez grande comète qui plongerais dans le soleil devrait ressortir en provoquant un bang.

Ces dernières années, le Solar and Heliospheric Observatory de la NASA a découvert des comètes à un rythme de plus de trois par semaine quand elles passent très près du soleil. Les plus petites de ces comètes solaires  ne font généralement pas loin. « Si vous êtes une boule de neige compressée, vous devriez probablement éviter d’aller près du soleil », explique Karl Battams, l’expert de Sungrazer de la NASA à l’US Naval Research Laboratory à Washington DC.

La couche externe du soleil, ou la croute solaire, fait fondre ces comètes dès qu’elles s’en approchent. La croute solaire, bien que très chaude, est trop mince pour dégager beaucoup de chaleur. Au lieu de cela, l’éclat intense du rayonnement solaire transforme les glaces en gaz qui s’échappent dans l’espace ou font fissurer les comètes de l’intérieur.
Mais les comètes observées récemment ne sont jamais allées aussi près de la surface du soleil. En 2011, la comète Lovejoy est effectivement passée au travers de la croute solaire, ressortant bien détériorée, mais encore vaguement formée. La Comet ISON elle, a à peine survécu à un voyage similaire en 2014.

Alors que se produirait-il si une comète frappait de plein fouet le soleil, en explosant dans sa basse atmosphère ? « Il n’y a aucune raison pour que cela ne se produise pas, » dit Battams. « Le soleil est un assez grand objet, et il y a suffisamment d’autres objets dans le système solaire, susceptibles de croiser sa route. »

Des boules de neige supersoniques en enfer

Un bon titre de film catastrophe de série B non ? Une équipe dirigée par John Brown, astronome royal pour l’Ecosse, a calculé le résultat. «Je donne des conférences à ce sujet, et je les appelle des boules de neige supersoniques en enfer,» dit Brown.
Pour atteindre l’atmosphère du Soleil inférieur, une comète aurait besoin d’une masse d’au moins 109 kilogrammes – une limite inférieure à environ une centaine de fois plus petite que les comètes ISON et Lovejoy.

Si une comète est assez grande et passe assez près, la forte baisse de gravité du soleil le ferait se compresser à plus de 600 kilomètres par seconde. À cette vitesse, la traînée dans l’atmosphère du soleil serait inférieure pour aplatir la comète comme une crêpe juste avant qu’elle n’explose sur place, libérant un rayonnement d’ultraviolet et de rayons X que nous pourrions voir avec des instruments modernes.

Le crash libèrerait autant d’énergie qu’une poussée magnétique ou d’éjection de masse coronale, mais sur une zone beaucoup plus petite. « C’est comme si une bombe était libérée dans l’atmosphère du soleil,» dit Brown. L’élan propulsé par la comète pourrait même faire sonner le soleil comme une cloche avec vagues de séismes ultérieurs faisant écho à travers l’atmosphère solaire.

Brown reconnaît que le travail est spéculatif – à la fois dans le sens où une comète plongeant dans le soleil n’a pas encore été observée et dans les calculs physique qui déterminent son destin. Une question qui pourrait faire une grande différence est la propension mal comprise des comètes pour briser sous le stress.

Un vrai frappe est susceptible d’être un événement ponctuel qui pourrait se produire une fois par siècle. Mais imaginer qu’une comète frapperait le soleil est un phénomène qui est surement déjà arrivé dans le passé du système solaire et qui se passera à l’avenir, dit Brown. En 1994, l’impact de la comète Shoemaker-Levy 9 sur Jupiter était une surprise pour les scientifiques planétaires qui doutaient que de tels événements aussi violents pourrait arriver à des échelles humaines.

Les calculs peuvent également demander à d’autres systèmes solaires, où les jeunes étoiles sont bombardées avec beaucoup plus de comètes que doit faire face le soleil.

Référence du Journal : The Astrophysical Journal , DOI: 10,1088 / 0004-637X / 807 / 2/165

Articles Relatifs…

Commentaires Facebook