Des ombres d’art faites de poubelles…

Tim Noble et Sue Webster assemblent des détritus pour créer des ombres en anamorphoses

Tim Noble et Sue Webster sont un duo créatif qui assemblent des tas d’ordures qu’ils éclairent pour créer des ombres de formes reconnaissables et souvent grotesques : des morceaux de ferraille dessinent des silhouettes de rats fornicateurs, ou des morceaux de bois brisés mettent en face à face un couple qui se querelle… comme une critique de la consommation humaine et de ses déchets, leur travail relève de la catégorie “Gluttony” in Beautiful/Decay’s Book 9: “The Seven Deadly Sins.” dans Book 9, il y a aussi des portraits courroucés d’auto-mutilation de Tom Dilly Littleson et de l’illustrateur Brendan Danielsson, avec ses portraits gonflés de la paresse.
Le concept de Gluttony des ouvrages de nobles et Webster naît de l’idée d’une « psychologie de la perception », qui se préoccupe de la façon dont les humains identifient et interprètent les images. Comme il est dit sur leur page de biographie :

Noble et Webster sont familiers avec ce processus de comment nous évaluons les formes abstraites. Tout au long de leur carrière, ils ont joué avec l’idée de la façon dont les êtres humains perçoivent des images abstraites et de leur donner une signification. Le résultat est surprenant et puissant car il redéfinit la façon dont les formes abstraites peuvent devenir figuratives.

(Source)

Les tas d’ordure et leurs ombres produisent des images étonnamment différente (et pourtant la thématique est similaire) une boule de détritus récupérés sur la route, par exemple, projette une tête humaine empalée sur un pieu. Cette disparité oblige le spectateur à produire une interprétation et discerner comment les images sont liées. Combler le fossé, on peut lire les signes figuratifs de trop d’indulgence humaine, les déchets et la destruction.

dead_things_2010

nasty_pieces_of_work

youngman

metal_rats_2006_v1

the_masterpiece_2014

wild_mood_swings

Articles Relatifs…

Commentaires Facebook